Connexion
Pour vous inscrire, veuillez contacter notre modératrice en cliquant ici.


Partenaires du projet


sQUAD, centre de compétences transfrontalier pour le suivi et la planification des quartiers durables

Objectifs

Le projet sQUAD, piloté par la HES-GE / hepia et INES-Education, vise à :

  • déployer l’observatoire Eco-Obs sur des territoires transfrontaliers (agglo Genève, Arc Jurassien, Valais et Chablais),
  • enrichir la base de données de l’observatoire avec des nouveaux projets évalués (env. 15 quartiers pilotes), d’en tirer des retours d’expériences
  • formaliser des lignes directrices et cahiers des charges accompagnant les maîtres d’ouvrage dans la planification de projets de quartiers durable,
  • stimuler les réseaux d’acteurs autour de la thématique et des projets d’urbanisme durable,
  • organiser des formations continues renforçant les compétences des porteurs de projets (architectes, promoteurs, collectivités, bureaux d’étude),
  • créer in fine des centres de compétences au niveau des territoires transfrontaliers permettant un suivi et pilotage sur le long des termes des quartiers durables.

Voir le résumé du projet (nouvelle version !)


Vue synoptique

Le projet comporte quatre principales composantes : l’observatoire visant à capitaliser et échanger les expériences de projets de quartier durable, une cellule d’aide à la planification et réalisation de projets auprès des opérateurs urbains, le volet formation, finalement le développement d’un centre de compétences en aménagement de quartiers durables mettant en cohérence toutes ces composantes.

Observatoire

L’évaluation d’un nombre grandissant de projets de développement urbain durable à l’échelle d’une agglomération transfrontalière permettra d’enrichir la base de données ou référentiel d’écoquartiers. Les grilles d’analyse existantes et officielles – Sméo-Quartier en Suisse et Label Ecoquartier en France – sont utilisées et complétées avec un volet gouvernance / pilotage des projets plus approfondi. En parallèle, le recueil de documentations théoriques et informations sur des bonnes pratiques en Europe, des méthodes de planification et des outils permettra d’alimenter le centre de ressources et de donner des repères utiles pour la planification des quartiers dans les régions étudiées. Ces deux volets vont ainsi s’enrichir mutuellement et constituer ensemble une base de connaissances, le premier se basant sur des expériences pratiques locales, le deuxième donnant des repères théoriques et relatant des expériences de planification ailleurs en Europe reconnues par tous.

Les retours d’expériences sur les projets évalués et les bonnes pratiques constitueront de la matière pour les échanges et discussions entre acteurs impliqués dans la planification des quartiers, à travers des workshops visant à dynamiser les réseaux d’acteurs autour de la problématique.

Aide à la planification et réalisation d’opérations urbaines

Toutes ces informations capitalisées sur la plateforme de l’observatoire ou échangées au sein des workshops serviront in fine à formaliser le cahier des charges et les lignes directrices pour accompagner les opérateurs urbains dans le processus de planification de quartiers (assistance à maîtrise d’ouvrage ou AMO en France) et la mise en œuvre de solutions concrètes et innovantes, tenant compte d’éléments clé du processus tels que l’adaptation au contexte, l’acceptabilité, les usages et d’autres éléments qui émergeront des workshops.

Formation

Des séminaires de formation seront organisés sur cette base pour renforcer les compétences des professionnels (ingénieurs, urbanistes, collectivités) dans l’accompagnement et la gestion multidisciplinaire des processus de planification urbaine.

Centres de compétences

Le projet aboutira à la pérennisation de centres de compétences régionaux, qui valoriseront et pérenniseront les principaux livrables du projet, et qui auront pour vocation d’être des référentiels en matière d’aménagement et de planification de quartiers durables pour les régions transfrontalières considérées. Ces centres de compétences ne seront pas de nouvelles structures créées, mais se grefferont sur des structures associatives (Ecoparc, CREM, agences d'urbanisme en France) ou institutionnelles (groupes de travail) partenaires du projet. Ils renforceront ces dernières dans leurs missions de diffusion et de sensibilisation sur le terrain.

En résumé, le projet proposé visera à répondre effectivement et de manière opérationnelle aux besoins des collectivités et d’acteurs privés. Il ne se limitera pas au déploiement d’un simple outil d’observation, mais contribuera au développement d’un réseau de compétences et de savoir-faire au service des maîtres d’ouvrage.

 

Territoires d'implémentation du projet sQUAD et des futurs centres de compétences

Le fait d’ancrer le déploiement sur différents territoires en France et en Suisse se justifie par un contexte, une identité spécifique aux territoires, qui est déterminant pour la planification et réalisation de projets. Cela permettra de mettre en évidence des expériences et processus communs de planification, et de favoriser un réseau d’échanges et d’acteurs autour des projets d’une même région. La question de l’appropriation des outils et démarches proposés par les acteurs locaux sera centrale, et par là-même leur capacité à se greffer sur les dynamiques locales existantes de planification urbaine durable, voire les fédérer.

Le déploiement de l’observatoire se fera dans les régions suivantes dont certaines transfrontalières :

  1. Agglomération transfrontalière Grand Genève où l’urbanisme est actuellement très dynamique et les interrelations bien établies de part et d’autre de la frontière et dont l’urbanisation est continue.
  2. L’Arc-Jurassien dont le territoire est plus vaste, le contour moins défini, l’urbanisation « polycentrique », et les échanges de part et d’autres de la frontière sont moins formalisés, en comparaison avec l’agglomération genevoise.
  3. Le canton du Valais où il n’y pas encore de quartiers durables déclarés comme tels, si ce n’est des projets de grande ampleur en cours notamment à Sion. Des démarches transfrontalières existent dans le Bas Valais : Chablais et Espace Mont-Blanc.
  4. Le bassin chambérien et la région grenobloise en Rhône-Alpes. Le bassin chambérien est caractérisé par un contexte d’augmentation sensible de la population sur un territoire attractif (en termes d’emploi et de cadre de vie), et au foncier disponible limité et cher. Au niveau de la région grenobloise, les articulations entre ville, campagne et montagne sont au cœur du développement de ce territoire ; il sera intéressant d’analyser l’influence de ces différents contextes sur le développement durable des collectivités et des quartiers.

 

Il sera intéressant in fine de mettre en perspective les expériences respectives de déploiement dans ces quatre régions, et de vérifier si le contexte propre à celles-ci fait émerger des éléments spécifiques de planification.

 

Missions et fonctionnement de l’observatoire transfrontalier des écoquartiers

Référentiel de bonnes pratiques : capitaliser et diffuser des expériences de planification innovantes, favoriser des échanges entre les porteurs de projets de quartiers sur l’axe transfrontalier jurassien et alpin.

Organe évaluatif : observer, évaluer et analyser des pratiques de planification de quartiers et situer les actions par rapport aux critères de durabilité urbaine.

Stratégies : sur la base des évaluations, identifier des leviers d’action et des axes stratégiques en vue d’un aménagement durable des quartiers observés.

Benchmarking : permettre aux quartiers de s’évaluer, se comparer et se situer par rapport aux autres.

Ressources : rassembler sur une même plateforme des connaissances et savoir-faire (supports méthodologiques pour l’évaluation des critères, publications utiles, concepts constructifs, liens vers des projets et quartiers exemplaires, etc.).

Pour mettre en œuvre concrètement ces missions, l’observatoire propose trois types de services sur la présente plateforme Internet :

1. Référentiel des écoquartiers : sur cette page, il est possible de localiser tous les quartiers enregistrés sur Eco-OBS (les quartiers pilotes et les autres) et de consulter les informations saisies. Tout planificateur peut déclarer un nouveau quartier via un formulaire et le localiser, avant de l’évaluer en détails à travers la grille d’analyse et les autres outils.

2. Evaluer et analyser des quartiers : ce module a pour but d’évaluer en détail un quartier du point de vue des critères de durabilité. D’autres outils apportent des compléments d’information : modélisation causale permettant de mieux appréhender la complexité. Il est possible de consulter les résultats par quartier et de les mettre en perspective par rapport à ceux des autres (benchmarking).

3. Centre de ressources : rassemble des ressources et supports utiles pour la planification et l’évaluation de quartiers. Cela sous la forme d’une interface Wiki proposant par critère des définitions, méthodes d’évaluation, dispositifs légaux, méthodes et techniques sur des concepts constructifs et des exemples de bonnes pratiques. Le Wiki permet ainsi aux Internautes d’ajouter des informations. D’autres rubriques viennent compléter la plateforme, comme les publications Eco-Obs et un annuaire des liens utiles.